Mémoire

Mémoire de recherche, sous la direction de Marie-Julie Catoir-Brisson pour le Master Design, Innovation, Société de l’Université de Nîmes.

Résumé

Le designer de communication visuelle est confronté à l’urgence de se détourner des logiques universelles pour représenter la diversité culturelle, tout comme toutes les catégories de diversités (genre, âge, handicaps). De même, outil de communication visuelle, les pictogrammes ne sont plus utilisés uniquement pour indiquer ou orienter ; ils sont de véritables images symboles porteuses de sens, qui vont être mobilisés pour représenter les diversités. La Guyane française, née de l’histoire coloniale, est un prototype de la multiculturalité, mais elle ne maîtrise pas sa représentation qui émane bien plus de l’Hexagone que d’elle-même.

Face à ce constat, le projet Pictonia – pictogrammes d’Amazonie propose de favoriser une meilleure représentation de la diversité culturelle de la Guyane grâce aux pictogrammes. À partir du projet Pictonia, qui s’inspire d’une pluralité de projets de valorisation ethno-territoriale et culturelle avec des pictogrammes (icônes, émojis, motifs) vus comme moyens de se représenter, ce mémoire cherche à affiner la compréhension du besoin de représentation et à explorer des modalités possibles de réappropriation de sa représentation par les populations de Guyane.

Ce mémoire de recherche propose aussi une réflexion sur la prise en compte des spécificités ethno-territoriales pour mener des projets de coconception et envisager un design à l’écoute de l’héritage colonial pour la réelle prise en compte de la pluridiversité du monde (Pluriverse).

Le designer de communication visuelle est confronté à l’urgence de se détourner des logiques universelles pour représenter la diversité culturelle, tout comme toutes les catégories de diversités (genre, âge, handicaps). De même, outil de communication visuelle, les pictogrammes ne sont plus utilisés uniquement pour indiquer ou orienter ; ils sont de véritables images symboles porteuses de sens, qui vont être mobilisés pour représenter les diversités. La Guyane française, née de l’histoire coloniale, est un prototype de la multiculturalité, mais elle ne maîtrise pas sa représentation qui émane bien plus de l’Hexagone que d’elle-même.

Face à ce constat, le projet Pictonia – pictogrammes d’Amazonie propose de favoriser une meilleure représentation de la diversité culturelle de la Guyane grâce aux pictogrammes. À partir du projet Pictonia, qui s’inspire d’une pluralité de projets de valorisation ethno-territoriale et culturelle avec des pictogrammes (icônes, émojis, motifs) vus comme moyens de se représenter, ce mémoire cherche à affiner la compréhension du besoin de représentation et à explorer des modalités possibles de réappropriation de sa représentation par les populations de Guyane.

Ce mémoire de recherche propose aussi une réflexion sur la prise en compte des spécificités ethno-territoriales pour mener des projets de coconception et envisager un design à l’écoute de l’héritage colonial pour la réelle prise en compte de la pluridiversité du monde (Pluriverse).

En ligne sur DUMAS.

Présentation

Sélection de références

Ouvrages

Eco Umberto, Le signe : histoire et analyse d’un concept, Paris : Labor, 2002 [1988] (Biblio essais).

Escobar Arturo, Designs for the Pluriverse: Radical Interdependence, Autonomy, and the Making of Worlds, Durham : Duke University Press, 22 mars 2018, 312 p.

Fanon Frantz, Oeuvres, Paris : La Découverte, 2011, 800 p.

Ferdinand Malcom, Une écologie décoloniale, Paris XIXe : Le Seuil, 2019, 464 p.

Gilroy Paul, L’Atlantique noir : Modernité et double conscience, 1re éd. : Editions Amsterdam, 19 mai 2017, 381 p.

Hall Stuart, Race, ethnicité, nation: Le triangle fatal, Paris : Editions Amsterdam/ Multitudes, 2019 [The fateful triangle, 1992].

Hall Stuart, Identités et cultures : politiques des cultural studies, traduit par Christophe Jaquet, Paris : Amsterdam, 2017 [2007], 558 p.

Litzler Pierre, Philizot Vivien et Baur Ruedi, Langages visuels et systèmes complexes, 2016. URL : https://www.academia.edu/42056002/ Langagesvisuelsetsystemescomplexes. Consulté le 29 août 2020.

Said Edward W., Culture And Imperialism, New Ed, [s.l.] : Vintage Digital, 7 août 2014 [1993], 323 p.

Chapitre d'ouvrage

Gramsci Antonio, « La question des intellectuels, l’hégémonie, la politique (cahier
12) », in Textes. (Édition numérique), traduit par Jean Bramon, Gilbert Moget, Armand Monjo, François Ricci et André Tosel, Université du Québec, Chicoutimi, 2001 [Gallimard, 1978] (Les classiques des sciences sociales), p. 142-151.

Munanga Kabengele, « Uma abordagem conceitual das noções de raça, racismo, identidade e etnia », in Programa de educação sobre o negro na sociedade brasileira : EDUFF, 2004, p. 1-17.

Articles

Collomb Gérard, « Entre ethnicité et national : A propos de la Guyane », Socio-anthropologie, nᵒ 6, 15 novembre 1999, Publications de la Sorbonne. URL : http://journals.openedition.org/socio-anthropologie/113.

Guyon Stéphanie, « Des « Primitifs » aux « Autochtones » », Geneses, n° 91, nᵒ 2, 19 décembre 2013, Belin, p. 49‑70. URL : https://www.cairn.info/revue-geneses-2013-2-page-49.htm.

Hidair Isabelle, « L’espace urbain cayennais : un champ de construction identitaire », L’Espace Politique. Revue en ligne de géographie politique et de géopolitique, nᵒ 6, 30 mars 2009, Département de géographie de l’université de Reims Champagne-Ardenne. URL : http://journals.openedition.org/…

Anacaona Paula, « De l’esclave à l’esclavisé », Editions Anacaona : littérature brésilienne, féminisme et diversité, 24 décembre 2019. URL : https:// www.anacaona.fr/blog/esclave-esclavise-evolution-langage-racisme-slave-enslaved/.

Vidéos en ligne

Firmin Eddy, L’imaginaire peut-il être colonisé ?, 16:23, TEDx Montreal Salon : TEDx Talk, 24 juin 2020. URL : https://www.youtube.com/watch?v=ZHVBZSwK6o.

#LaTrèsGrandeExpo – Arthur Francietta au micro de Pierre Lafarge, 37:44,  Arthur Francietta. URL : https://www.youtube.com/watch?v=rb5Ut1c2ejA.