Participation citoyenne
au Grau-du-Roi

Bien que le Grau du Roi ne soit pas dans l’obligation de créer des conseils de quartier, dès les années 2000 des formes de participations citoyennes se sont institutionnalisées. Pour aller plus loin dans leur mesure en faveur de la participation citoyenne, le cabinet de la Mairie du Grau-du-Roi a demandé au Master Design, innovation, société de trouver des solutions pour renforcer les dispositifs de la démocratie citoyenne de la commune à travers plusieurs axes d’études.

Nous proposons un kiosque de la Participation citoyenne dans lequel tout habitant pourra s’informer sur ce qu’est la participation, proposer et voter pour des projet et se retrouver autour de café-débat de manière informelle. Essaimé dans chaque quartier de la ville, les Grau Kiosques sont situés autour de lieu stratégique où circulent régulièrement des habitants (à côté de parc pour enfant, sur le bord de mer). Nous avons également réalisé un prototype d’une borne interactive et application pour la mise en ligne des projets et leur vote.

L’atelier

La restitution

Village éco-responsable : La Résidence étudiante de demain

Notre étude a permis de déterminer que les étudiants sont très attachés à avoir un comportement éco-responsable quant tenu des défis climatiques auxquels l’humanité est d’ors et déjà confrontée. Par ailleurs, il est apparait que la notion de responsabilité soit indissociable de celle du sentiment d’appartenance : « si je m’occupe moi-même du lieu dans lequel je vis, ce lieu sera le mien aussi et ainsi mon expérience de vie sera enrichie ». Nous proposons ainsi une résidence étudiante qui soit un village écologique axé sur une vision éco-responsable du logement étudiant de demain.
Le logement de demain ainsi proposé invite le Crous à laisser les étudiants gérer eux-même la résidence qui est elle construite sur des procédés bio-climatiques (économe en énergie et respectueuse de l’environnement). Associé à cela, c’est toute une vie communautaire qui a été imaginée dans laquelle les étudiants échangent leur talent (compétences) à travers une application mobile, bénéficient d’un ensemble de services qui incitent aux comportements éco-responsables : marché du troc, tri des déchets et échange de composte avec les paysans locaux, mouton pour tondre la pelouse, parking à vélo, véhicule électrique en auto-partage, cadeau de sac en tissu à l’entrée du nouveau résident.

En images

L’atelier

La restitution

Le projet

Black Dolls Project

L’exposition Black Dolls Project de Mirtho Linguet était l’occasion de monter un projet artistique de la Guyane aux Etats-Unis à Washington, DC. Mené dans le cadre de Focus – l’art communique, le projet qui s’étend de 2016 à 2019 alliait plusieurs champs de compétences : ingénierie culturelle, stratégie de marque, design graphique, web design, animation des réseaux sociaux, relations presses.

À travers une démarche globale et collaborative, le projet a été conduit en mettant en synergie 3 sphères d’actions : les moments d’exposition, les moments de discussion et la construction de la communauté. Ce sont ainsi déclinés tout un ensemble de médiums pour assurer développement du projet sur le modèle des 3 sphères d’action.

Le projet a atteint tous ses objectifs : Mirtho Linguet obtient le premier prix de la Fotoweek DC et il est introduit dans le milieu de l’art contemporain à l’international (l’exposition sera par la suite présentée à Miami, puis au Mémorial ACTe en Guadeloupe dans le cadre du Modèle noir).

Le compte-rendu de l’exposition est disponible ici.

Voir aussi le Partage d’expérience sur Médium.

Saison 16-17

Sollicitée par la Scène conventionnée de la Guyane – Théâtre de Macouria, l’objectif était d’aller encore plus loin dans le travail de création : sortir du déjà-vu, repousser les limites, et surtout piquer la curiosité des passants. Le théâtre est aussi un lieu culturel qui s’institutionnalise jour après jour et qui désire montrer à travers sa communication toute la rigueur de son choix de programmation qui satisfait autant les critères émanant du ministère que les intérêts d’un public désormais conquis.